Un beau championnat de France Classe M à Orléans

Une belle organisation du club d’Orléans pour ce 37eme  championnat de France de la classe M sur le plan d’eau de l’ile Charlemagne. Nous avons tous apprécié l’investissement des membres du club  pour accueillir dans les meilleures conditions  les 62 participants sur les 4 jours du week-end de l’Ascension.

Seulement deux jours de vent …

Les deux premiers jours avec du vent bien établi,  puis  baisse régulière le samedi pour finir avec….. plus rien en fin d’après-midi. Dimanche un peu d’air pour terminer une manche et faire une dernière course qui allait s’avérer décisive pour le titre. Ce plan d’eau qui  avait déjà accueilli le championnat en 1992 est bien adapté à la VRC. Seul le pilotage depuis le ponton devient un peu juste quand tout le monde s’agglutine à une extrémité  lorsque le parcours est décalé.

Quelques évolutions dans les voiles, pas de grandes nouveautés dans les carènes…

Pas de grandes nouveautés pour les coques  : des Nioutram (Carpier/Pomarede), des Sisco (Brétéché), des Quark (Bantock), des Indie (Gibson), des Shadock (Vaillant) et des Kub’s ligériens. Il y a aussi des dessins plus anciens (Starker, Tramontane, Margo) qui marchent très fort ainsi que quelques « Berlingo» vintage en parfait état.

Pas de révolution mais des évolutions dans les voiles : des jeux B avec un câble de guidant sur la GV comme en classe IOM, des jeux A balestron montés avec peu de rond de guidant. Les mâts sont beaucoup moins cintrés qu’auparavant. Certains  jeux B également avec un fourreau large pour la GV mais ils ne semblent pas plus efficaces que les jeux traditionnels.

Plusieurs coureurs, dont les meilleurs, ont eu des « tops » radio avec des pertes de contrôle temporaires. Les coureurs ressentaient des décharges électrostatiques en sortant les bateaux et en touchant les mâts. C’est une des hypothèses des perturbations rencontrées, le ponton étant isolé de la terre.

Tout le monde maîtrisait bien la navigation et les règles.

Des belles courses dans l’ensemble, avec un très bon état d’esprit. Tout le monde maitrisait bien la navigation et les règles. L’arbitrage a été parfait avec ce qu’il fallait de fermeté pour une parfaite régularité des courses et avec bienveillance lorsque les circonstances difficiles avec un vent capricieux le recommandaient.

Par contre avec seulement 11 courses sur 4 jours, cela constitue la très légère déception de ce championnat, même si beaucoup de  coureurs, dont je suis, ont fait bien davantage de manches avec  les promotions du système de course par flottes.

Marc Pomarède avec son Nioutram gagne finalement  le titre sur la dernière manche. C’était très serré entre les 8-10 premiers. Laurent Gerbeaud était en tête l’avant dernier soir, alors que Gilles Di Crescenzo portait le « maillot jaune » le vendredi.

Les coureurs de la ligue : Jacques Blandin (CAP Voile)  22e / Gildas Kubis (CAP Voile)  23e / Thierry Bayard (SNOS) 25e / Patrice BARBET (CAP Voile) 60e

Rendez-vous pour 2018 à Valenciennes !

Article de Thierry Bayard (SNOS )

Une pensée sur “Un beau championnat de France Classe M à Orléans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *